Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Sécurité et sûreté > Sécurité routière

> Recherche détaillée

2RM : accidentologie, usage et représentation des deux-roues motorisés

ETUDE

Le deux-roues motorisé (DRM) constitue un moyen de déplacement de plus en plus prisé, notamment pour les possibilités qu’il offre d’esquiver les engorgements de trafic. Mais le DRM reste encore à ce jour, malgré une baisse générale de l’accidentalité, un mode de transport particulièrement dangereux et ses utilisateurs des usagers très vulnérables. Le nombre de conducteurs de DRM victimes d’accidents représente en France plus de 23% du total des tués (15% pour l’ensemble de l’Europe) et 31% du total des blessés, alors même que l’on estime à 1.5% la part de ces véhicules dans le trafic total, en termes de kilométrages parcourus (ONISR, 2006). Le risque d’être tué est ainsi de 14 pour 100 millions de personnes-kilomètres, soit 20 fois plus qu’en voiture. Et quelles que soient les mesures prises ces dernières années, elles ne sont pas parvenues à faire décroître significativement ces taux.

Ce constat atteste d’un réel besoin de recherche sur les fondements de cette insécurité dans la perspective de définition de mesures qui s’adressent aux spécificités et répondent aux besoins de chacun des participants du système de conduite. Au-delà du constat de la vulnérabilité inhérente à ce mode de déplacement, il faut prendre en compte le fait que les DRM ont un comportement dynamique spécifique qui va engendrer parfois de plus grandes difficultés de contrôle. Il faut prendre en compte également le fait qu’ils ont une place à part au sein du trafic, avec un gabarit et des performances qui peuvent susciter des difficultés particulières d’interaction avec les autres usagers de l’espace routier.

Le projet ANR-Predit "2RM" a été mis en oeuvre durant près de 3 ans dans l’objectif d’apporter une connaissance en profondeur des différents mécanismes en jeu dans cette accidentalité. Cette connaissance est considérée comme une condition nécessaire à la définition d’actions plus ciblées, et donc plus adaptées. En s’appuyant sur des données d’accidentologie qualitatives et quantitatives, mais également sur des observations en situation réelle et des enquêtes sociologiques, ce projet considère la sécurité des deux-roues du point de vue du DRM, du point de vue de l’automobiliste, du point de vue de l’infrastructure routière, et surtout du point de vue des nombreuses interactions qu’ils entretiennent.


 

Année d'élaboration :

2008

Objectifs (Impacts attendus sur le système de déplacement)

Le projet a pour ambition d’identifier les différentes facettes de l'insécurité des Deux-Roues Motorisés (DRM), dans leurs dimensions accidentologiques, comportementales et sociologiques. Il devrait servir de support notamment à l’identification de prestations technologiques spécifiques dont les constructeurs et aménageurs pourraient doter les véhicules et les routes.

Financement - Ressources

Dans le cadre du PREDIT (ANR)

Résultats

Les analyses au cas par cas de vastes échantillons d'accidents permettent  la mise en évidence de phénomènes qu'aucune autre méthode ne permet d'appréhender.

Contacts

  • Nom/Titre : Pierre VAN ELSLANDE responsable
  • Organisme : INRETS Mécanismes d'accidents (MA)
  • Email : pierre.van.elslande@inrets.fr

Informations complémentaires

Autres :

Autres partenaires : INRETS-MA, LAB PSA, Peugeot-Citroen, Renault