Circulation en trottinette électrique : que risquez-vous si vous ne respectez pas les règles ?

0
56

S’il y a quelques années, nous avons pu voir fleurir sur nos trottoirs tout un tas de petites trottinettes pour enfant et adulte, c’est maintenant le tour des trottinettes électriques. Cependant, étant bien plus performantes, elles sont aussi soumises à une certaine réglementation qu’il est nécessaire de bien connaître pour ne pas en payer le prix !

Des règles de circulation à ne pas négliger !

Ce n’est pas parce qu’une trottinette électrique n’est pas aussi puissante qu’une voiture ou une moto, qu’elle ne doit pas se soumettre au code de la route. En effet, si vous passez outre ces recommandations, vous risquez de vous retrouver avec une amende de 35 € à régler dans les plus brefs délais.

C’est pourquoi, avant d’aller faire un tour, il est donc important, par exemple, de bien vérifier que votre trottinette est équipée correctement et qu’elle dispose aussi d’un klaxon ainsi que de feux avant et arrière en bon état de marche. De plus, il peut être nécessaire de rappeler que les écouteurs sont strictement interdits lorsque vous roulez et que le port d’un gilet réfléchissant la nuit ou par faible visibilité est obligatoire.

À chacun sa voie

Combien de fois peut-on voir des trottinettes électriques sur les trottoirs ? Énormément ! Et pourtant cette pratique est complètement interdite puisque cela ne peut être possible que grâce à une autorisation du maire. Cela dépend donc dans quelle ville vous souhaitez vous déplacer mais sachez que, dans la plupart des cas, il est préférable d’éviter les trottoirs ! En effet, vous pouvez risquer gros en vous faisant verbaliser puisque vous devrez payer la modique somme de 135 € d’amende.

Dans la plupart des cas, vous serez obligé d’emprunter des voies cyclables. Sinon, vous pouvez toujours tenir à la main votre trottinette électrique en ayant pris bien d’avoir couper complètement le moteur. Et même pour ce qui est du stationnement, il est possible qu’il soit lui aussi très encadré en fonction des endroits.

Les amendes les plus lourdes

Les trottinettes électriques ne sont pas classées dans les engins nécessitant un permis de conduire. Elles ne rentrent dans aucune catégorie du code de la route puisqu’elles ne devraient pas en théorie dépasser les 25 km/h. Ainsi, si jamais vous allez au-delà de cette vitesse, vous entrez en infraction. Et dans ce genre de situation, vous pouvez écoper immédiatement d’une belle amende de 1500 €.

Bien sûr, il est possible de posséder des trottinettes électriques ayant une puissance vous permettant d’aller à une vitesse supérieure à 25 km/h, mais il faut que cette trottinette vous appartiennent personnellement et vous ne pourrez rouler avec que sur des voies privées. Dans ce cadre, elle ferait partie de la catégorie des quads ou des mini-motos et ne rentrerait plus dans la même réglementation que celle dont nous sommes en train de parler.

Avec le nombre d’engins électriques qui se multiplie sur le marché, il est vraiment important de bien savoir ce qu’on peut faire avec ou pas. Cela vaut évidemment pour les trottinettes électriques mais aussi pour les scooters, les skates, ou les vélos du type Weebike. Grâce à leur assistance électrique, ces appareils font partie des moyens de transports les plus écologiques du moment. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil au site internet : https://www.wee-bot.com.

Mais encore une fois, attention à l’utilisation que vous en ferez ! Si vous êtes pris en train de vous déplacer de manière risquée, voire en mettant délibérément en danger la vie d’autrui, vous êtes passible d’un an de prison ainsi que d’une amende pouvant aller jusqu’à 15000 €.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici