Les normes d’une combinaison de pilote moto

0
255

Si vous êtes adeptes des compétitions de moto, le choix d’une combinaison adaptée est une étape nécessaire. Elle limite les dégâts en cas d’accident, de choc ou de chute. Celle-ci doit être obligatoirement homologuée si vous souhaitez participer à des courses. Retrouvez dans ce guide les normes et critères de sélection des combinaisons moto.

Le type de combinaison moto pour les compétitions

Si vous envisagez de participer à des compétitions de moto, il est obligatoire de s’équiper d’une combinaison aux normes. En effet, il est d’autant plus important que le motard porte une combinaison encore plus robuste et résistante sur une piste de course. Pour trouver la vôtre, vous pourrez aller sur des sites comme Martimotos.com, proposant une large variété de produits respectant toutes les normes en vigueur. Une combinaison homologuée devra pouvoir vous protéger intégralement, et sera requise pour participer à une compétition. Le motard doit également s’équiper de toutes les protections comme les sliders qui protègeront vos articulations.

Lors de votre choix, vérifiez toujours que la combinaison est homologuée CE. Cela certifie que le produit offre la protection nécessaire. Elle doit disposer de coques de protection au niveau des articulations, ainsi qu’au niveau pectoral et dorsal. Votre colonne vertébrale, zone à protéger en priorité avec votre crâne, sera ainsi moins vulnérable aux dégâts liés aux chutes et accidents.

L’homologation d’une combinaison

La directive européenne 89/686/EEC du mois d’avril 2018 a été remplacée par une nouvelle version (2016/425). Cette directive porte sur les équipements de protection individuelle, et la modification concerne surtout la certification des nouveaux blousons, pantalons et combinaisons de moto sur le marché. Tous les produits de protection des conducteurs de moto doivent répondre aux normes établies par la certification EN 17 092.

Les critères d’achat d’une combinaison

Pour choisir le type de combinaison adapté, d’autres critères que le respect des normes doivent être pris en compte. Pensez notamment au fait que vous ressentirez les intempéries comme les pluies, le vent, ou simplement le froid, bien plus intensément que les piétons ou, bien sûr, que les automobilistes. Choisissez donc des matières imperméables et des vêtements épais, même si vous ne prévoyez pas ce type de météo le jour de la course. Assurez-vous aussi que votre casque soit bien étanche, et de toujours porter des gants pour garder vos mains mobiles malgré le froid. Pour les saisons plus chaudes, n’envisagez pas de rouler sans protection, même si cela peut s’avérer inconfortable. Il existe, pour pallier cela, des tenues ventilées, bien plus agréables et tout aussi sûres.

Renseignez-vous sur les différences de taille et de coupe, pour ne pas être comprimé par votre tenue, ou encore que celle-ci ne soit pas assez près du corps. En effet, au prix d’un peu de confort, il est préférable de choisir une combinaison légèrement serrée pour assurer le maintien des articulations et éviter tout bâillement qui amoindrirait la protection.

Enfin, si le cuir est la matière la plus utilisée, vous aurez également le choix de différentes fabriques, mais privilégiez toujours celui qui vous offre un maximum de sécurité. De toute manière, l’accès à la compétition vous sera interdit si vous ne respectez pas les réglementations en vigueur concernant votre équipement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici