Tout savoir sur le viscocoupleur : A quoi ça sert, comment ça marche ?

0
294

Pièce très importante dans le bon fonctionnement d’un véhicule, le viscocoupleur est tout de même mal connu. Pourtant, c’est avec le concours de la pompe à eau qu’il permet à un véhicule en marche, notamment un camion, de se maintenir à bonne température et d’éviter la surchauffe.

Pour ceux qui n’en savent que très peu, la question est de savoir de quelle façon il y parvient.

Le viscocoupleur, un dispositif thermostatique

Le viscocoupleur contient un composé hydraulique associé à un système métallique conçu pour se dilater à une certaine température. Il agit donc comme un thermostat. On dit du viscocoupleur qu’il est un dispositif thermostatique parce qu’il participe à la régulation de la température du moteur quand celui-ci est en marche.

À ce titre, c’est un composant à part entière du système de refroidissement. De façon plus précise, cette pièce maîtresse se retrouve au niveau de la ventilation et dans certains véhicules, elle est positionnée à l’avant de la pompe à eau.

C’est pourquoi il est si important d’en avoir un en parfait état de marche, notamment pour des véhicules destinés à parcourir de longues distances comme les camions.

Pour en savoir plus sur les différents modèles, nous vous invitons à consulter le site 44tonnes.com qui possède une gamme variée de viscocoupleur !

Le principe de fonctionnement

S’il est aussi important de préciser le rôle du viscocoupleur dans le refroidissement du moteur d’un camion, c’est parce que celui-ci n’est engagé qu’en cas de surchauffe ou de mis en marche du moteur. Il n’est que partiellement engagé lorsque le moteur a une température normale ou lorsqu’il est froid.

Dans le système de ventilation, le viscocoupleur joue un rôle d’entraînement, puisque relié à l’hélice du système de ventilation, il est entraîné par la courroie qui fait la liaison entre la poulie du vilebrequin et celle de la pompe à eau.

Ainsi, en cas de surchauffe, le viscocoupleur est engagé afin de faire parvenir au radiateur une très grande quantité d’air. C’est au radiateur alors de faire baisser la température du liquide de refroidissement ou d’éviter qu’elle monte. Ainsi, le débit d’air augmentera ou diminuera en fonction de la température du moteur de votre camion.

Les signes de dysfonctionnement

Il est maintenant clair que sans le viscocoupleur, votre moteur a toutes les chances de surchauffer. Si tous les camions en sont équipés, il faut savoir détecter les signes de dysfonctionnement très vite pour éviter les risques de pannes inopinées.

L’un des signes qui doivent vous alerter, c’est la surchauffe du moteur de votre camion, même lorsque celui-ci est en circulation lente ou au ralenti. En règle générale, cela arrive parce que le viscocoupleur ne s’engage plus et ne permet, de ce fait, plus à l’air d’être envoyé vers le radiateur.

L’autre panne qui pourrait dénoter du dysfonctionnement du viscocoupleur, c’est une perte de puissance du moteur. Vous pouvez également remarquer que la ventilation ne varie pas en fonction des variations de température du moteur. À cela peut s’ajouter une forte consommation de carburant. Dans les trois cas, cela veut dire que la position de votre viscocoupleur ne correspond pas à la température du moteur.

La tiédeur du chauffage, la défaillance de la climatisation, les grincements du moteur en état de marche sont des symptômes qui doivent déboucher sur un diagnostic et un remplacement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici