Santé, économie, écologie : Le vélo comme moyen de mobilité du futur !

0
69

La plupart des villes modernes sont certes conçues pour les voitures.

Mais le vélo peut révolutionner la façon dont les gens se déplacent dans les villes. Dans de nombreux pays Européens, les politiques cherchent de plus en plus à favoriser le vélo comme un nouveau moyen de locomotion.

Et ce n’est pas une surprise ! Le vélo a énormément davantage sur le plan sanitaire, économique et écologique !

Les avantages du vélo pour la santé

Au-delà de l’aspect mobilité, il y a aussi de nombreux aspects sanitaires à prendre en compte.

Les cycles ont une bien meilleure condition physique que les usages de la voiture ou des transports en commun !

Perdre du poids et avoir un IMC relativement assez sont le résultat d’une pratique régulière du vélo ! En effet, le vélo est un excellent sport pour se dépenser. 

Pour en savoir plus sur l’impact de la pratique du vélo dans la perte de poids, nous vous invitons à consulter cet article.

Les bienfaits du cyclisme sur la santé ne se limitent pas à l’aspect physique.

Faire du vélo, c’est aussi bon pour le cerveau et l’humeur !

En résumé, faire du vélo améliore à la fois la santé physique et la santé mentale !

Les avantages économiques du vélo

Sur le plan individuel, les bienfaits du vélo sur la santé sont inégalés.

Mais il existe d’autres types d’avantages sur lesquels les villes peuvent également compter.

Les avantages économiques sont difficiles à négliger.

L’un des avantages d’un pourcentage élevé de cyclistes dans les centres-villes est l’augmentation de la fréquentation des commerces de détail.

En pratique, les gens peuvent encore se rendre à pied à leurs magasins préférés dans les centres-villes au lieu de se rendre en voiture dans un centre commercial au détriment des petites entreprises situées au cœur des villes du pays.

En Europe, le vélo crée aujourd’hui plus de 650 000 emplois. Qu’il s’agisse de fabriquer des bicyclettes ou d’exploiter des ateliers d’entretien, ces emplois peuvent prendre encore plus d’ampleur si un plus grand nombre de personnes adoptent la mobilité urbaine à deux roues.  .

Possibilités de cyclotourisme

Le cyclotourisme est un domaine émergent de croissance économique possible. Il existe des organisations publiques et privées qui tirent maintenant parti des possibilités qu’offre le tourisme à vélo.

Qu’il s’agisse d’emmener les cyclistes sur des collines verdoyantes ou de les emmener autour des monuments de la ville, le cyclotourisme a un grand potentiel.

Ceux qui veulent essayer le cyclotourisme à l’intérieur et à l’extérieur du pays lors d’événements tels que le Tour de France peuvent jeter un coup d’œil aux différentes réductions sur les séjours cyclotouristiques pour les derniers événements et dates.

Mais le tourisme à vélo est étroitement lié à la vente et à la location de vélos.

Les grandes métropoles proposent désormais différents programmes avec des stations d’accueil à travers la ville pour permettre aux habitants et aux touristes d’explorer la ville et de se déplacer librement à leur propre rythme.

Quand faire du vélo est bon pour la planète !

La pollution est une autre préoccupation majeure. Le simple fait de rouler à bicyclette dans une zone très fréquentée peut entraîner divers problèmes respiratoires. L’inhalation des vapeurs d’essence est très dangereuse et, par conséquent, de plus en plus de cyclistes portent maintenant des masques respiratoires pour protéger leur propre santé.

Exemples de ce qui est actuellement fait pour accroître la mobilité urbaine à deux roues

Outre les politiques publiques qui impliquent des investissements dans des infrastructures telles que la création de pistes cyclables et de murs verts entre la circulation et les pistes cyclables, il existe d’autres options intéressantes qui sont ou peuvent être appliquées dès maintenant pour faire du vélo l’avenir.

Mais le plus gros problème du cyclisme urbain à l’heure actuelle est simplement de couvrir de grandes surfaces avec des itinéraires adaptés aux vélos.

Il ne suffit pas de créer quelques pistes cyclables dans le centre-ville, du moins du point de vue de la sécurité. Il est essentiel de relier le vélo à d’autres infrastructures de transport.

Par exemple, les cyclistes devraient avoir la possibilité de se rendre en toute sécurité de la gare à n’importe quel endroit de la ville.

Aux Pays-Bas, c’est déjà une réalité. Les villes sont maintenant planifiées de manière à ce que les cyclistes puissent facilement se connecter à d’autres moyens de transport.

En savoir plus sur le site du gouvernement français : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/velo-et-marche

Une mobilité d’avenir

Adopter le vélo est aujourd’hui une réalité et l’avenir du cyclisme pourrait déjà être une réalité dans de nombreux pays.

Au Royaume-Uni, il est évident que les grandes villes prennent des mesures pour s’assurer que les cyclistes disposent de l’infrastructure dont ils ont besoin pour rester en sécurité et bien connectés sur les routes publiques.

Plus important encore, le vélo reste un moyen de transport amusant qui permet également aux gens de mener une vie plus saine. Les cyclistes peuvent brûler quelques centaines de calories en une demi-heure à vélo.

Avec un IMC plus bas, ils peuvent atteindre un poids corporel plus bas et avoir un corps en meilleure santé. En même temps, le vélo peut aussi créer un sentiment de communauté, un sentiment qui commence à se raréfier dans les grandes villes.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici