Les fautes éliminatoires lorsqu’on passe le permis de conduire !

0
451

Pour les jeunes, passer le permis de conduire est une étape à franchir pour l’insertion dans la vie sociale et active. Dès qu’on atteint l’âge idéal pour passer l’examen, mieux vaut ne pas le remettre au lendemain. D’ailleurs, l’accès au permis de conduire est de plus en plus facilité grâce au nombre grandissant des auto-écoles et la possibilité de suivre ses cours sur internet. Quoi qu’il en soit, les examens, il faut les passer. Et le jour de l’examen, gare aux fautes éliminatoires ! On vous dévoile ici les faux pas à absolument éviter le jour J.

Les fautes éliminatoires au départ et à l’arrêt

La base pour mieux manœuvrer un véhicule, c’est maitriser le démarrage et l’arrêt. Ce n’est pas étonnant si les jurys sont totalement exigeants sur ce point. Alors, au départ, évitez de ne pas prendre en compte les informations communiquées au risque de gêner les autres usagers, et vous ne devez pas caler de manière répétitive. Reculer de façon importante et serrer de façon excessive sur la gauche sont à éviter.

Quant à l’arrêt, vous devez laisser croire aux examinateurs que vous maîtrisez la conduite en évitant de laisser un espace de sécurité insuffisant. D’ailleurs, vous ne devez pas vous arrêter en empiétant largement sur une voie de circulation en dehors de la vôtre.

Les fautes éliminatoires lors des manœuvres

Si vous avez réussi à démarrer et vous arrêter parfaitement, c’est déjà beaucoup mieux. Cependant, vous devez également faire attention lors des manœuvres pour ne pas être disqualifié. Cela dit, pendant cette étape du permis, des fautes éliminatoires sont également à éviter.

Dans un premier temps, il faut faire attention lors de la conduite pour ne pas se frotter brusquement ou monter sur le trottoir. Cela pourrait être dangereux pour vous-même, mais surtout pour les piétons. Vous devez également éviter d’afficher une conduite qui pourra blesser les personnes dans l’habitacle.

Aussi, parmi les fautes éliminatoires du permis de conduire les plus commises par les apprentis lors de l’examen figure la collision avec un autre usager ou un autre obstacle. Cela démontre en effet la non-maîtrise de la conduite, et comme la circulation n’est pas une plaisanterie, les apprentis qui commettent ce genre de fautes ne pourront plus suivre leurs examens.

Pour votre information, notez que l’étape de manœuvres est généralement le moment où l’examinateur vous pose des questions concernant les premiers secours, les vérifications intérieures, extérieures, etc. Vous êtes donc prévenu !

Les fautes éliminatoires en circulation

Dans l’étape de circulation, les fautes éliminatoires sont trop nombreuses et il faut vous être bien préparé pour y arriver. Aux intersections, vous n’avez pas le droit de vous arrêter de manière non justifiée, de vous engager sur une voie qui risque de causer un arrêt dangereux, d’effectuer un abus de priorité, de refuser la priorité, etc.

Au virage, évitez à tout prix de heurter le trottoir, de franchir ou chevaucher la ligne continue, de sortir dangereusement du virage, etc. Lorsque vous changez de direction, vous ne devez pas changer de voir brutalement sans prendre d’information. Sachez que vous n’avez pas le droit de céder le passage.

Les fautes éliminatoires lors d’un croisement ou dépassement

Et les fautes ne s’arrêtent pas ici ! Pour dépasser ou croiser un autre usager, vous devez éviter de refuser la priorité, de risquer une collision ou une sortie de chaussée, de heurter le trottoir, de prévoir un espace latéral ou longitudinal insuffisant.

Aussi, les apprentis qui entreprennent un dépassement alors qu’ils sont sur le point d’être dépassés seront également disqualifiés. De même pour ceux qui effectuent un dépassement non autorisé sur une chaussée à sens unique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici