Les différences entre les permis de conduire suisse et français

0
533

Vous déménagiez en France ou en Suisse ? Vous vous y rendez pour un voyage d’affaires ? La bonne nouvelle est que ces 2 pays reconnaissent les permis de conduire délivrés par un grand nombre de pays. Vous avez donc la possibilité de conduire en France ou en Suisse avec un permis de conduire étranger. Vous souhaitez obtenir un permis de conduire français ou suisse ? Vous voulez connaître les différences entre les deux permis ? On vous dit tout dans cet article.

Les étapes du permis de conduire en Suisse

Pour obtenir votre permis de conduire, vous devez passer par des étapes obligatoires. Ces dernières ne sont pas forcément les mêmes en France et en Suisse. Avant d’entamer quelque procédure que ce soit, vous devez vous soumettre à un contrôle de vue. Le but de cette démarche est de s’assurer que vous êtes parfaitement apte à conduire un véhicule. En plus du contrôle de vue vous devez également suivre un cours samaritain, un cours de premiers secours et un cours de sensibilisation.

Chacun de ces cours est obligatoire pour obtenir son permis de conduire en Suisse. Il est notamment important de suivre le cours samaritain en pratique qui dure 10 heures et s’étale sur plusieurs jours. Grâce au cours samaritain, vous apprendrez comment sauver des vies. Plus exactement, vous découvrirez les actions à entreprendre en cas d’urgence médicale. Dans le cadre d’un cours de sensibilisation, vous aborderez des sujets essentiels comme la consommation d’alcool, la vitesse de conduite et les éventuels accidents de la route. Valables 2 ans, les cours de sensibilisation sont nécessaires pour passer l’examen pratique.

L’examen théorique et l’examen pratique en Suisse

Cet examen permet d’évaluer vos connaissances du Code de la route. On vous posera des questions pratiques sur :

  • la signalisation,
  • les règles de conduite en général,
  • la circulation.

En Suisse, l’examen théorique dure 45 minutes pour 50 questions. Une fois l’obtention de votre Code vous entamerez les leçons de conduite. Lorsque vous aurez fini votre quota d’heures de conduite, que vous vous sentirez prêt et que votre moniteur estimera que vous êtes apte à passer l’examen, vous pourrez alors vous inscrire et passer l’examen de conduite.

Qu’en est-il après l’obtention du permis de conduire en Suisse ?

Point important à savoir : en Suisse après avoir obtenu votre permis, vous devez suivre un cours supplémentaire pour perfectionner votre conduite. Il s’agit d’un cours obligatoire d’une journée qui aborde de nombreuses questions sur la conduite et la sécurité routière. En cas d’oubli ou de manquement, il faudra repartir à zéro. Vous disposez d’un délai de 3 ans pour suivre le cours en 2 phases et conduire sans aucun délit. Après cette période d’essai, vous obtiendrez votre licence finale. En cas d’infraction, la licence d’essai peut être prolongée d’un an.

Les étapes du permis de conduire en France

En France, les étapes d’obtention du permis de conduire se veulent moins contraignantes qu’en Suisse. Tout d’abord vous devez passer l’examen du code qui permet de vérifier vos connaissances du Code de la route : circulation, signalisation, règles de conduite… Il dure 30 minutes pour 40 questions. 5 fautes sont autorisées.

Une fois l’examen du Code réussi, vous pouvez alors vous inscrire à un cours de conduite. Après avoir terminé les 20 heures de conduite minimum obligatoires, et si vous vous sentez prêt, l’instructeur fixera avec vous une date d’examen. Le but de ce test est d’évaluer vos compétences de conduite. Après un délai de 4 mois, vous devez contacter l’autorité compétente pour obtenir votre permis de conduire.

La préparation à l’examen : quelles différences entre la Suisse et la France ?

L’une des principales différences entre les permis de conduire suisse et français réside dans la préparation.

En Suisse

Pour vous préparer à l’examen pratique, vous avez plusieurs options pour vous préparer. Tout d’abord, il n’y a aucune obligation de suivre des heures de conduite avec un instructeur agréé, bien que cela soit hautement recommandé. En Suisse, toute personne titulaire d’un permis définitif et âgée de plus de 23 ans peut en effet accompagner un étudiant-conducteur. En d’autres termes, vous pouvez très bien passer l’examen même si vous vous êtes préparé avec seulement l’un de vos parents.

De plus, il n’est pas nécessaire de louer un véhicule d’auto-école à double commande pour vous entraîner. Un véhicule familial fera très bien l’affaire. Votre seule obligation : munir le véhicule d’un L blanc sur fond bleu fixé à l’arrière de votre véhicule, ce dernier doit être bien visible.

En général, la préparation standard est assistée par un moniteur. Une moyenne de 25 heures est nécessaire avant d’obtenir la licence. Beaucoup le passent avec moins de 10 heures d’auto-école, accompagnés d’une bonne préparation avec un membre de la famille ou un ami.

En France

En France, il existe différentes solutions pour se préparer à l’examen du permis de conduire. Vous pouvez par exemple opter pour un apprentissage anticipé (AAC) ou conduite accompagnée à partir de 15 ans. Cette solution permet aux jeunes âgés de 15 ans de conduire avec un accompagnant afin d’obtenir un permis de catégorie B. L’objectif est de :

  • former l’élève conducteur progressivement pour qu’il acquière l’expérience nécessaire,
  • fournir à l’élève toutes les compétences et les connaissances nécessaires en matière de sécurité routière.

Dans un premier temps vous effectuez une phase de préparation initiale en effectuant vos heures de conduite avec votre auto-école. Au terme de ces heures, vous conduisez avec un accompagnateur sur une période d’un an. De cette façon, vous améliorez vos compétences avec un accompagnant. Il peut s’agir d’un parent ou d’une famille qui remplit certaines conditions.

Enfin, vous pouvez opter pour la conduite supervisée, celle-ci est possible dès l’âge de 18 ans. Vous pouvez recourir à cette solution après avoir passé la phase initiale ou si vous avez échoué lors de l’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire. Voici donc les principales différences entre les permis de conduire suisse et français.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici