Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Energie et environnement > Bruit

> Recherche détaillée

Observation de l’acceptabilité institutionnelle et sociale d’une modalité d’expertise appliquée aux transports :

ETUDE

A l’occasion de la mesure du coût social du bruit des avions à proximité de l’aéroport d’Orly, nous avons appliqué une modalité particulière d’expertise : la méthode d’évaluation contingente. Par voie d’enquête, une population représentative de la communauté exposée a été confrontée à un scénario d’échange à l’issue duquel elle était incitée à déclarer un consentement à payer pour une suppression du niveau de gêne due au bruit des avions. Les traitements statistiques ont permis d’approcher la valeur monétaire que l’échantillon octroie à la restauration de la qualité de l’environnement sonore lié aux trafics aériens, puis d’en déduire le coût social lié à sa dégradation. Dans le prolongement de cette application méthodologique, nous avons entrepris de préciser les contours des mécanismes de légitimation des procédures d’expertise dans un contexte décisionnel labile où la complexité est hissée au rang d’objet. Nous suivions en cela l’une des orientations actuelles de la recherche scientifique qui répond à un constat admis : l’inadaptation grandissante des politiques de transports à la nouvelle logique de construction de l’action publique découle pour partie de la crise de légitimité que connaît à ce jour l’expertise classique d’obédience technico-économique

Année d'élaboration :

0

Méthodologie

Afin de mesurer l'acceptabilité de la méthode d'évaluation contingente, des entretiens exploratoires auprès de quinze acteurs du domaine du bruit des avions ont été réalisés et deux processus délibératifs (focus groups) réunissant un panel de la population riveraine de l'aéroport d'Orly, panel ayant préalablement participé à l'enquête contingente, ont été mis en place. Cette démarche visant à élucider des mécanismes de légitimation décisionnelle a été orientée selon deux perspectives principales : légitimation par la substance compréhensive du fonctionnement territorial contenue dans les résultats de l'enquête et légitimation procédurale par la fonction consultative du dispositif d'enquête.

Résultats

La méthode d'évaluation contingente présente un potentiel de correspondance entre évaluation et décision. Selon des dispositions à penser différentes, la majorité des acteurs interviewés et riverains réunis s'accorde à souligner l'intérêt non seulement d'une procédure scientifique de données opérationnelles (intensité du désagrément sonore, coût social, coût de la personne se disant gênée...) mais surtout d'un éclairage par un biais consultatif du fonctionnement des territoires, du vécu de la charge environnementale, des représentations individuelles et collectives de l'attitude des pouvoirs publics... La formalisation chiffrée de certains processus socio-spaciaux semble constituer le premier vecteur de légitimation d'un outil d'évaluation utilisé à l'interface des transports et de l'environnement. Mais, bien que globalement jugée prometteuse, cette méthode n'en suscite pas moins des questionnements et attente d'éclairage complémentaires. L'exposé de la problématisation (articulation des fondements théoriques et opératoires avec les visées opérationnelles dans le cadre d'une pragmatique de l'action) apparaît alors comme un deuxième vecteur de légitimation de tout outil d'évaluation utilisé à cette même interface. Ce procédé présente donc sans conteste d'indéniables atouts substantiels et consultatifs pour bâtir une passerelle entre évaluation et décision. Mais, les questions formulées et les jugements émis nous incitent à croire qu'elle ne peut, en l'état et utilisée seule, garantir un usage opérationnel notamment dans le domaine de l'aménagement. Certains ressorts méthodologiques à forte connotation politique constitueraient des obstacles majeurs. Afin d'exploiter ce potentiel de correspondance et ainsi de délimiter les contours de son inscription dans le champ décisionnel, nous avons dès lors pensé, grâce à la perspective de fenêtres d'opportunités, à un cadre procédural à cette méthode.

Contacts

  • Nom/Titre : Guillaume FABUREL
  • Organisme : ŒIL
  • Adresse : Institut d'Urbanisme de Paris, Université de Paris XII 94010 Créteil cedex
  • Email : faburel@univ-paris12.fr