Certu

Club Innovations Transports des Collectivités

Accueil > Marchandises > Logistique

> Recherche détaillée

Impact des politiques de rationnement du carbone sur l’organisation de la logistique

Projet Carbone-Fret

ETUDE

Pour réduire les émissions polluantes du transport de fret, les pouvoirs publics disposent au moins de deux instruments : les taxes et les marchés de permis. Dans le cadre de cette recherche, nous émettons l’hypothèse que les permis négociables doivent être considérés comme un élément nouveau des arbitrages qui interviennent dans les décisions logistiques des chargeurs. Taxes et permis d’émission peuvent jouer un rôle fort différent dans les arbitrages logistiques, et de fait dans l’évolution des émissions de polluants, le permis pouvant constituer éventuellement un signal plus clair. Différents scénarios seront explorés en utilisant un modèle de Dynamique des Systèmes appelé SANDOMA et l’expertise développée par le LET notamment en matière de rationnement carbone.
Dans le cadre de cette recherche "Impact de politiques de rationnement du carbone sur l’organisation de la logistique et les émissions de GES liées au transport de marchandises - Conception et utilisation d’un modèle de dynamique des systèmes", nous émettons l’hypothèse que les permis négociables doivent être considérés comme un élément nouveau des arbitrages qui interviennent dans les décisions logistiques des chargeurs. Taxes et permis d’émission peuvent jouer un rôle fort différent dans les arbitrages logistiques, et de fait dans l’évolution des émissions de polluants, le permis pouvant constituer éventuellement un signal plus clair. Différents scénarios seront explorés en utilisant un modèle de Dynamique des Systèmes appelé SANDOMA et l’expertise développée par le LET notamment en matière de rationnement carbone.

 

Année d'élaboration :

2010

Méthodologie

Cette exploration se fera au moyen du modèle de Dynamique des Systèmes SANDOMA qui permettra de simuler différents scénarios de rationnement du carbone, et auquel seront apportés une expertise en matière d'instruments de régulation des émissions de CO2, et un développement d'un module de choix modal. Ce modèle propose d'analyser les flux de marchandises en se plaçant dans une perspective logistique, c'est-à-dire en simulant les modes d'organisation des chargeurs, et en se situant de fait en amont de l'organisation des transports. Il a déjà été couplé à la méthode Bilan Carbone® de l'ADEME avec pour objectif d'évaluer les effets de hausses des prix du transport routier sur les émissions de GES à un horizon de 25 ans. Notre hypothèse pour ce projet de recherche est que le permis est un instrument qui prend place dans les décisions logistiques du chargeur comme un élément nouveau d'arbitrage, mais également comme un signal éventuellement plus clair sur les émissions de GES que ses arbitrages pourront engendrer. Ces deux instruments, taxe carbone et permis d'émission, pourraient jouer un rôle fort différent au sein des arbitrages logistiques du chargeur, pouvant conduire à des efficacités contrastées sur la réduction des émissions de GES du transport de marchandises. De plus, les modalités de transfert des quotas entre les acteurs doivent être étudiées avec soin, car elles pourraient jouer un rôle important dans la mise en ¿uvre du marché de permis d'émission et sur la réduction des émissions de GES.
Il s'agit de tester en parallèle, à fin de comparaison, différents niveaux de taxe et de prix du permis d'émission (la taxe équivalant à une hausse du prix du transport, des scénarios d'évolution du prix du pétrole pourront néanmoins être simulés simultanément).

Financement - Ressources

PREDIT 3 - GO11 - Politiques de transports

Projet financé par l'ADEME - marché n° 07 66 CO121

Résultats

En outre, différentes alternatives d'allocation des quotas et de transferts entre chargeurs et transporteurs feront partie des scénarios. Ces simulations seront menées pour quelques grands types de produits pour lesquels des plages de valeurs de paramètres seront à déterminer. Les effets de ces différentes politiques de rationnement du carbone seront analysés sur les organisations logistiques des chargeurs et les émissions de gaz à effet de serre du transport de marchandises.

 

Contacts

  • Nom/Titre : Valérie GACOGNE et Charles RAUX
  • Organisme : SARL Complexio et Laboratoire d'Economie des transports
  • Email : valerie.gacogne@complexio.eu et charles raux@let-ish-lyon.cnrs.fr

Document(s) disponible(s)

Rapport final - 736.9 ko